Accueil du site > Fiches conseil > Pelargonium et Geranium
Tweet

Pelargonium et Geranium

lundi 17 mars 2014, par Christophe Berger Twitter : @plantesdusud


Les pelargoniums - les plus commercialisés et les plus connus étant ceux à fleurissement estival - sont faussement appelés géraniums. Mais ce sont 2 groupes bien différents : les géraniums sont des plantes vivaces adaptées au climat français ; les pélargoniums sont d’origine subtropicale, et ne tiennent toute l’année en extérieur que dans les zones à climat doux.
Cet article ne traite que des pélargoniums.
Suivez-moi sur Google+

- Noms français : Géranium.
- Famille : Géraniacées.

- Origine : La plupart des espèces viennent d’Afrique du Sud, quelques unes de Nouvelle Zélande ou d’Australie. Ces habitats sont tous arides et secs, au moins une partie de l’année. Certaines espèces sont mêmes succulentes et vivent dans les régions désertiques.

JPEG - 110.5 ko
Pelargoniums en massif.
Cliquez pour agrandir

- Type : Arbuste.

De très nombreuses hybridations ont donné des centaines de cultivars difficiles à classer. On peut néanmoins distinguer :
.pélargonium zonale : à port dressé, souvent avec un anneau plus foncé sur la feuille. Très planté en été sur les balcons et dans les massifs ;
.pélargonium à port retombant : les "lierres" ou "pendants" ;
.pélargonium à port semi-retombant ;
.pélargonium à feuillage décoratif, souvent à port dressé ;
.pélargonium à grandes fleurs : souvent pour une culture en intérieur.

On distingue aussi tout un groupe d’espèces à feuillage odorant, issues de nombreuses hybridations horticoles. Pelargonium crispum et P. graveolens ont servi à produire de nombreux hybrides intéressants. Les fleurs de ce groupe sont souvent considérées comme d’importance secondaire, bien que certaines soient quand même attractives.

JPEG - 114.6 ko
Pelargonium sp.
Cliquez pour agrandir

JPEG - 48.5 ko
Pelargonium sp.
Cliquez pour agrandir

- Rusticité : Autour de 0°C. Mais les premiers dégats du froid peuvent apparaître en dessous de 4°C. Le froid donne quelquefois de jolies colorations rouges aux feuilles.

Hivernage dans un local suffisamment éclairé à l’abri du gel et au sec, entre 4 et 10°C. Supprimer l’engrais et arroser très modestement tous les 15 jours. Les pélargoniums à grandes fleurs, ceux à feuillages odorants et les formes sauvages apprécient un repos hivernal de 4 à 6 semaines au frais quasiment sans arrosage, la floraison n’en sera que plus belle.

- Hauteur : De la forme rampante jusqu’à 1 m de hauteur.

JPEG - 74.4 ko
Pelargonium sp.
Cliquez pour agrandir

JPEG - 98 ko
Pelargonium sp.
Cliquez pour agrandir

- Feuillage : Très diversifié, plus ou moins large et découpé, persistant. L’attrait de nombreux pélargoniums réside dans leur feuillage odorant, par la présence de capsules situées à la pointe de minuscules poils odorants : odeur de menthe, de carotte, d’eucalyptus, de rose, etc. Certains feuillages sont très décoratifs par leur panachure blanche, rouge, jaune pâle.

JPEG - 6.5 ko
Feuillages variés et souvent odorants.

JPEG - 4.6 ko

JPEG - 6.5 ko

JPEG - 5.2 ko

JPEG - 5 ko

JPEG - 5.4 ko

JPEG - 7.2 ko

- Floraison : Les grandes fleurs, les feuillages odorants, certains feuillages décoratifs ne fleurissent souvent qu’au printemps. Les autres pélargoniums sont très utilisés pour leur floraison tout l’été. Coloris variés : blanc, orange, roses, rouges, mauves, rouges très foncés presque noirs, certains sont bicolores. Les fleurs peuvent être simples ou doubles, de taille variable, plus ou moins abondantes.

JPEG - 69 ko
Pelargonium sp.
Cliquez pour agrandir

JPEG - 75.6 ko
Pelargonium sp.
Cliquez pour agrandir

- Fructification : Pelargonium vient de pelargos qui signifie cigogne, en raison d’un fruit en forme de bec de cigogne. Geranium vient de geranos qui signifie grue, le fruit étant en forme de bec de grue.

JPEG - 5.7 ko
Fruit caractéristique.

- Exposition : Les pélargoniums étant d’origine subtropicale, ils ont besoin de chaleur et de soleil, ou un emplacement à mi-ombre en régions très ensoleillées. Les racines craignent les fortes températures dans le cas d’une culture en pot en plastique. Au-delà de 27°C, beaucoup de pélargoniums commencent à souffrir. Un air trop sec est préjudiciable aux fleurs ouvertes.

JPEG - 67.5 ko
Pelargonium sp.
Cliquez pour agrandir

JPEG - 78.6 ko
Pelargonium sp.
Cliquez pour agrandir

- Plantation/Sol/Rempotage : Plantation dans un terreau mi-lourd : terreau de feuilles additionné de terre de jardin plus grasse (30 % d’argile ou de terre franche), bien aéré et riche. Rempoter au début du printemps. Le terreau doit toujours être très bien drainé.

Le rempotage après la taille d’automne est également une bonne période, dans un pot de même taille ou légèrement plus petit, en réduisant légèrement le volume des racines. La plante va générer de nouvelles racines avant l’hiver, et elle supportera alors mieux un rempotage printanier dans un pot plus gros.

JPEG - 98.3 ko
Pelargonium sp.
Cliquez pour agrandir

JPEG - 117.2 ko
Pelargonium sp.
Cliquez pour agrandir

- Arrosage/Engrais : Apporter un engrais de fond à la plantation : engrais complet riche en azote ou engrais organique à base azotée, à mélanger avec le terreau. Cet engrais va agir pendant environ 6 semaines. Un engrais liquide riche en phosphore prendra ensuite le relais, en apports réguliers jusqu’à l’automne, tous les 5 arrosages.

Les pélargoniums, pour rester beaux et florifères, ont besoin de beaucoup d’engrais. Une carence se manifeste par un jaunissement du feuillage, l’absence de fleur, une croissance faible.

En milieu naturel, les pélargoniums forment de longues racines qui pénètrent profondément le sol à la recherche de l’eau. En pot, faire des arrosages réguliers en été, mais trop d’eau nuit à la floraison. En hiver, un terreau très drainant empèchera la pourriture des racines si les plantes restent à l’extérieur en zones douces. En cas de manque d’eau, les feuilles jaunissent et tombent. L’eau d’arrosage ne doit pas contenir trop de calcaire et de magnésium.

Les pélargoniums ne souffrent pas trop de l’air sec des appartements l’hiver. Ceux à grandes fleurs sont très sensibles à l’excès d’eau.

JPEG - 62.3 ko
Pelargonium sp.
Cliquez pour agrandir

- Insectes et maladies :
.le papillon du géranium : originaire d’Afrique du Sud, il colonise depuis 10 ans l’Europe du sud via les Baléares. Après la ponte, la chenille du papillon se développe dans les tiges qu’elle dévore, ce qui entraîne le dépérissement rapide de la plante. Le papillon a plusieurs cycles de ponte par an, les dégâts sont considérables. Il faut lutter en traitant régulièrement avec un insecticide, et en coupant toutes les tiges atteintes.
.acariens : ils forment de fines toiles sous les feuilles et sucent la sêve, ce qui provoque un jaunissement des feuilles ou un aspect terne.
.pucerons : ils sucent la sêve et sont vecteurs de virus.
.virus : ils réduisent la vigueur de la plante, les feuilles sont gaufrées et tordues, elles peuvent présenter des taches jaunes.
.aleurodes : petites mouches blanches entraînant jaunissement et rabougrissement des feuilles. Fréquents sur les pélargoniums à grandes fleurs.
.rouille : champignon donnant des taches rondes jaunes sur les feuilles, les spores étant visibles sous la feuille.
.verticilliose : champignon qui provoque la pourriture des tiges qui prennent une coloration noire.
.botrytis : champignon sous la forme d’une moisissure grisâtre.
.xanthomonas : encore appelé feu bactérien du pélargonium. Taches claires pointillées qui grossissent pour former des taches brun foncé. Les feuilles jaunissent et flétrissent. La plante malade doit être détruite.

- Taille : Enlever régulièrement les feuilles et les fleurs fânées, pincer les tiges trop longues encore vertes pour favoriser la ramification, surveiller les attaques de parasites. Retailler en fin d’hiver sur les tiges encore vertes, à la sortie de l’hivernage. La floraison sera moins abondante et moins belle sur les tiges trop vieilles.

- Utilisations : Balconnières, jardinières, en bordure, en massif.

En savoir plus :
- geranium.pelargonium.free.fr
Un site haut en couleur avec de nombreuses photos et des conseils, savoir distinguer les géraniums des pélargoniums, où les trouver, listes de liens, listes de livres.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP