Accueil du site > Fiches conseil > Caesalpinia gilliesii
Tweet

Caesalpinia gilliesii

lundi 11 juillet 2011, par Christophe Berger Twitter : @plantesdusud


Cet arbuste de culture facile, résistant au sec et indifférent à la nature du sol, à l’avantage de donner une floraison d’allure tropicale en été. Idéal pour les petits jardins.

JPEG - 103.2 ko
Caesalpinia gilliesii, fleurs jaunes à grandes étamines rouges.
Cliquer pour agrandir

- Noms français : Oiseau de paradis jaune.

- Famille : Caesalpiniacées.

- Origine : Amérique du Sud, notamment Argentine.

- Type : Arbuste.

- Rusticité : Peut tenir jusqu’à -10°C en sol bien drainé l’hiver.

- Hauteur : De l’ordre de 3 m de hauteur. Caesalpinia gilliesii est parfait pour les petits jardins.

- Feuillage : Semi-persistant à caduque selon le climat, notamment la température hivernale. Feuille décorative très découpée dont l’allure est proche de celle d’un albizia ou d’un mimosa.

JPEG - 149.8 ko
Caesalpinia gilliesii, petit arbuste au port lâche.
Cliquer pour agrandir

- Floraison : Fleurs jaunes à longues étamines rouges, regroupées en inflorescences terminales, en été. Ces fleurs sont parfumées et nectarifères. Un air tropical garantit.

JPEG - 115.5 ko
Caesalpinia gilliesii, détail d’une feuille très découpée.
Cliquer pour agrandir

- Exposition : Plein soleil.

- Plantation/Sol/Rempotage : Tout sol mais surtout bien drainé en hiver. L’arbuste résiste bien au sec une fois bien établi.

JPEG - 110.9 ko
Caesalpinia gilliesii, détail d’une inflorescence florale très décorative.
Cliquer pour agrandir

- Arrosage/Engrais : Rien de particulier.

- Insectes et maladies : Rien de particulier.

JPEG - 21.6 ko
Caesalpinia gilliesii, détail d’une fleur jaune à grandes étamines rouges.

- Taille : Une taille régulière en fin d’hiver permet d’obtenir un arbuste plus ramifié, à port moins lâche et plus florifère en été.

- Utilisations : En massif, isolé, en pot.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP